Accueil du site Autres pays

29 septembre : Journée mondiale du cœur

Publié le lundi 29 septembre 2014, par Katarina

ALERTE

29 septembre : Journée mondiale du cœur

Dépister un trouble du sommeil peut permettre de prévenir des maladies cardio-vasculaires

29 septembre 2014 - Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. En France, près de 150 000 personnes meurent chaque année en France d’une maladie cardiovasculaire (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral ...). C’est la deuxième cause de mortalité après le cancer !
Face à ces chiffres préoccupants, que fait-on en termes de prévention ?
Les praticiens et les autorités de santé reconnaissent l’importance d’une hygiène de vie dans la prévention des risques : alimentation équilibrée, pratique sportive, diminution ou arrêt de la consommation d’alcool et/ou de tabac…
Mais combien parlent du sommeil ? Pourtant, un sommeil perturbé peut et constitue souvent le signe avant-coureur d’autres pathologies, notamment des maladies cardiovasculaires.
Outre le ronflement, de nombreuses « défaillances » du sommeil peuvent avoir d’importantes répercussions sur la santé. Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS), plus connu sous le terme « Apnée du sommeil » est un des troubles respiratoires du sommeil les plus communs. Il se caractérise par une répétition d’obstructions complètes ou partielles des voies respiratoires pendant le sommeil provoquant ainsi un arrêt de la respiration.
Les micro-réveils et la baisse d’oxygène dans le sang liée à l’arrêt de la respiration lors d’une apnée du sommeil peuvent avoir des conséquences lourdes. En effet, les risques d’hypertension sont multipliés par 5, les cancers par 4,8, les insuffisances coronariennes par 5 … Par ailleurs, un patient souffrant d’apnée du sommeil augmente le risque de faire un AVC de 60% et a 4 fois plus de chance de développer un diabète de type 2.
Quand on sait que l’apnée du sommeil toucherait 5 à 10% de la population française et que 90% des cas ne sont pas diagnostiqués , il serait peut-être temps de lancer une campagne de dépistage …

A propos d’Oniris
Spécialiste des problématiques liées au ronflement et à l’apnée du sommeil, le Docteur Vincent a partagé ses travaux avec ses enfants Vincent et Thibault, jeunes entrepreneurs dans l’âme. Après une étude de marché approfondie, le constat est sans appel. Les solutions existantes sont inefficaces, inconfortables ou très onéreuses. La société Oniris est donc lancée en 2011. La jeune start-up met au point, fabrique et commercialise la première Orthèse d’Avancée Mandibulaire (OAM) bimatière et thermoformée afin d’apporter une solution simple, économique et efficace aux personnes souffrant de ronflement ou d’apnée du sommeil ! Validée par une étude clinique et plusieurs brevets, l’orthèse Oniris reprend les caractéristiques de l’orthèse de laboratoire, avec une efficacité équivalente, mais à un prix beaucoup plus accessible. Discrète et bien supportée par 96% des patients, elle est disponible en pharmacie et sur internet (www.oniris-ronflement.fr) au prix de 69 euros.
Oniris est accompagnée et soutenue par la BPI pour ses travaux en R&D et pour ses innovations.
Gérard Vincent est membre de la société américaine du sommeil.
www.oniris-ronflement.fr

Chiffres clés :
• Un chiffre d’affaires de près d’1 million d’euros en 2013
• Depuis son lancement 25 000 patients ont adoptés l’orthèse Oniris.
• Objectif 40 000 patients appareillés en 2014
• Déjà disponible sur commande dans 20 000 pharmacies


Faire un lien sur votre site (permet d'augmenter la popularité de votre communiqué de presse)

Copier