Accueil du site Bretagne

Exposition Aline Bienfait

Publié le mercredi 6 avril 2011, par Tugdual Ruellan



Audrey Marty a créé il y a à peine un an La Petite Galerie à Saint-Malo avec cette intention affirmée de "montrer du beau qui génère de l’émotion" : "Je cherche ce qui relie, confie Audrey Marty, qui rassemble, qui épanouit. Je suis à la recherche d’un art qui rapproche les êtres. Je ferai tout pour créer de l’émotion positive, une galerie joyeuse avec un art intemporel (tant pis pour la mode !) et une dimension poétique (pas dans l’air du temps non plus mais tellement nécessaire !) L’art porte en lui une forme d’humanisme ; au-delà de l’œuvre d’art, il y a une relation, un partage entre les êtres, entre celui qui regarde et celui qui crée, qui donne à regarder. Avoir une œuvre d’art chez soi, c’est instaurer un dialogue avec un autre… mais également avec soi-même."

De renommée internationale
Audrey Marty accueille Aline Bienfait, artiste peintre et sculpteur de renommée internationale, qui lui fait confiance, séduite par son initiative. Aline Bienfait est née en 1941 à Courcelles (Hainaut) en Belgique. Jusqu’en 1964, elle fréquente diverses Académies d’Art à Bruxelles et participe à l’exposition « L’art au foyer » à Courcelles devenant l’élève du peintre Albert Mascaux. En 1962, elle participe à l’exposition des Beaux-Arts à Langres (52) et entre à l’Académie de Boisfort-Bruxelles dirigée par le peintre Somville. Il la pousse à peindre des œuvres puissantes, expressives, où l’humain sera perçu sous un angle monumental.

La Marche de l’humanité de Siqueiros
Elle participe à l’exposition de groupe « La femme » à la galerie de l’Angle Aigu, Bruxelles puis se rend à Mexico où elle devient l’assistante du peintre muraliste David-Alfaro Siqueiros. Il est en train de réaliser « La Marche de l’humanité », œuvre de sculpto-peinture sur 8.400 m², incorporée à un bâtiment à l’architecture originale : le Polyforum. De retour en Europe, Aline Bienfait participe à l’exposition organisée par Lady Churchill à Londres, en faveur du Biafra. Elle se rend à nouveau à Mexico, pour travailler avec Siqueiros dans ses ateliers de Cuernavaca. Elle rencontre le photographe Daniel Frasnay. Vivant et travaillant avec lui, elle épure sa palette, structure ses formes, peint une suite de Grands nus pour ses premières sculptures, qu’elle entreprend bientôt. Elle se rend à Mexico pour un dernier séjour au cours duquel elle achève l’œuvre du Polyforum. De retour à Bruxelles, elle entre à l’atelier de sculpture monumentale dirigé par le plasticien André Mees à l’académie de Molenbeek.

"Je suis une coloriste, lyrique et gestuelle"
"J’aime travailler sur des séries, confie l’artiste. Je vais au bout de l’idée jusqu’à épuiser le sujet mais après, il ne faut plus m’en redemander. Je ne peux pas, j’en suis incapable. Je ne travaille jamais sur commande. Je me considère comme un peintre lyrique, pas violente. Je suis une coloriste, à la fois lyrique, gestuelle mais aussi excessivement coloriste. Et cela depuis toujours. Je n’aime pas les couleurs seules. Je travaille beaucoup la couleur pure avec bien sûr, des nuances. Ça vient de mon intérieur, de mes pulsions. Je suis une amoureuse de la lumière. Les lumières, c’est vital. J’ai troué tous les toits et les façades de ma maison pour en faire mon atelier. La lumière est essentielle. On meurt si on n’a pas la lumière. Mon compagnon, c’est Mozart. Il m’apaise énormément lorsque je travaille. Surtout, des voix chantées. Entendre Mozart, c’est très nourrissant, stimulant."

ORGANISATION : La Petite Galerie - 4, rue du Pourpris - Intra-Muros à Saint-Malo
www.lapetitegalerie-saintmalo.fr
Audrey Marty - Tél. 02 99 56 21 34 ou 06 87 26 90 31
petitegalerie.stmalo@free.fr


Localisation : 122, chaussée du Sillon 35400 Saint-Malo (France)


Faire un lien sur votre site (permet d'augmenter la popularité de votre communiqué de presse)

Copier