Accueil du site Paris Ile de France

DSM : vendre des maladies mentales pour vendre des psychotropes

Publié le mardi 14 mai 2013

Le DSM, Manuel Diagnostique et Statistique des troubles mentaux, connu sous le nom de « la bible des psychiatres », répertorie toutes les maladies mentales. La première édition du DSM a été publiée en 1952 et comptait 60 troubles. La version actuelle du livre en contient plus de 400. Le DSM 5 devrait être publié très prochainement, avec un nombre encore plus important de maladies répertoriées.
Pourquoi assistons-nous à croissance toujours plus importante de maladies mentales ? Nous pouvons observer que ces « troubles » représentent en fait des comportements et émotions que pourraient vivre n’importe quelle personne. Aujourd’hui même la timidité, les difficultés en mathématiques, l’utilisation d’internet ou encore les caprices d’enfants peuvent être considérés comme des troubles mentaux, et sont répertoriés dans le DSM. 
Les troubles psychiatriques sont utilisés pour prescrire des traitements. Ainsi, grand nombre de personnes diagnostiquées « malades » est susceptible de prendre des drogues psychiatriques.
Des millions de personnes en France consomment des psychotropes, y compris des enfants. Pourtant, ces médicaments peuvent rendre dépendant et entraîner de graves effets secondaires tels que des hallucinations, de la violence, des comas, des pensées suicidaires, etc.
Tout ceci représente un marché très lucratif, bien que dangereux pour les victimes et la société toute entière.
La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme dénonce depuis près de 40 ans en France les abus de la psychiatrie. L’association reçoit chaque semaine de nombreux témoignages de victimes et de familles.
Pour plus d’informations, visitez le site Internet de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez-nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou par email à ccdh@wanadoo.fr.


Voir en ligne : www.ccdh.fr

Faire un lien sur votre site (permet d'augmenter la popularité de votre communiqué de presse)

Copier