Accueil du site Paris Ile de France

Enquête sur l’utilisation détournée de la Ritaline

Publié le vendredi 12 octobre 2012

Il est dit : « L’usage détourné du méthylphénidate (Ritaline), sa prescription hors AMM (autorisation de mise sur la marché) et le non respect des conditions de prescription et de délivrance ont été mis en évidence dans l’enquête nationale présentée à la commission nationale des stupéfiants et psychotropes en novembre 2006. La mise à jour de l’enquête montre que le problème du détournement du méthylphénidate a considérablement progressé et que son usage est banalisé aussi bien par les prescripteurs que par les jeunes en milieu scolaire où le produit circule déjà. (…) Les 3 enquêtes réalisées montrent : une augmentation du nombre des cas d’usage détourné entre 2000-2006 et 2006-2011, une augmentation des doses utilisées. Cet usage détourné concerne une population de plus en plus jeune, notamment les étudiants dans un but de performance intellectuelle. »
Le nombre de consommateurs aurait presque doublé entre 2005 et 2010, atteignant près de 40 000 personnes aujourd’hui. Cette forte augmentation concernerait principalement les jeunes de moins de 11 ans.
D’après les données de l’assurance maladie, plus de 233 000 boîtes de Ritaline ont été remboursées en 2010, ce qui représente près de 2 800 000 euros de remboursement.
Ce psychostimulant peut avoir des effets inquiétants. Il peut entraîner de la psychose, de la convulsion, des hallucinations, un état dépressif avec idées suicidaires, etc. Ce médicament est actuellement autorisé à être prescrit dès l’âge de 6 ans.
L’étude de l’Agence des médicaments a pointé les dangers de cette consommation excessive auprès des jeunes. Il faut que cela cesse.
La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme a été créée en France en 1974 pour dénoncer les abus psychiatriques. L’association est contactée chaque jour par de nombreuses victimes.
Pour plus d’informations, visitez le site Internet de la CCDH à http://www.ccdh.fr, ou contactez-nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou par email à ccdh@wanadoo.fr


Voir en ligne : www.ccdh.asso.fr

Faire un lien sur votre site (permet d'augmenter la popularité de votre communiqué de presse)

Copier