Accueil du site Paris Ile de France

La fatigue et la somnolence au volant

Publié le mardi 7 juin 2011, par lina



En matière d’assurance automobile, les compagnies d’assurance établissement régulièrement des rapports destinés à illustrer les causes accidentelles les plus fréquentes. Or si la vitesse et l’alcool sont deux éléments fondamentaux sur le terrain accidentogène, l’actionnement d’un contrat d’assurance automobile trouve souvent son fondement dans les légitimes faiblesses humaines. En effet, la conduite automobile nécessite une attention de tous les instants ce qui est naturellement très fatiguant. En conséquence, la problématique de la fatigue au volant est bien connue de toutes les compagnies d’assurance distribuant des contrats d’assurance automobile. A cet égard, il convient effectivement de souligner que la commercialisation d’un contrat d’assurance automobile ne constitue pas la seule et unique finalité poursuivie par une compagnie d’assurance. En effet, les assureurs interviennent désormais également sur le segment de la prévention dans la mesure où ils tiennent à protéger leurs clients de manière optimale et parce que cela permet d’économiser de l’argent si le volume des indemnisations diminue.
Ensuite la fatigue entraîne souvent un épisode de somnolence ce qui est évidemment très dangereux. C’est pourquoi à l’occasion de ce week-end de l’Ascension très prolongé, Bison Futé a publié un communiqué mettant en garde les automobilistes contres ces deux phénomènes en les identifiant de manière très précise : « La fatigue, c’est la difficulté à rester concentré. Les signes annonciateurs sont le picotement des yeux, le raidissement de la nuque, les douleurs de dos et le regard qui se fixe. Une solution : toute les 2 heures, la pause s’impose ! La somnolence, c’est la difficulté à rester éveillé, avec le risque d’endormissement, quelle que soit la longueur du trajet. Elle se manifeste par des bâillements et des paupières lourdes. La pause ne suffit plus, la solution la plus efficace : s’arrêter et faire un somme de 15 à 20 minutes ! ». A ce propos, il convient d’attendre la fin de cette période de 4 jours afin de connaître les statistiques routières en espérant vivement qu’elles ne soient pas trop dramatiques pour les usagers. Il s’agit d’ailleurs du premier week-end de longue durée après l’immense polémique entourant les nouvelles mesures prises par le Gouvernement de François Fillon au profit de la Sécurité Routière.
source : cliquez ici


Faire un lien sur votre site (permet d'augmenter la popularité de votre communiqué de presse)

Copier