Accueil du site Paris Ile de France

Médicaments dangereux : le scandale persiste

Publié le vendredi 12 octobre 2012

Alors que les médicaments dangereux sont encore au cœur de l’actualité, la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme continue à dénoncer les risques des drogues psychiatriques.

Après le médiator, le scandale des médicaments continue.

Les professeurs Philippe Even, ancien doyen de la faculté de médecine de Paris et président de l’Institut Necker, ainsi que Bernard Debré, député, avaient tous deux été nommé par l’ancien Ministre de la santé Xavier Bertrand pour rédiger un rapport sur les contrôles des médicaments.

Leur rapport avait déjà révélé de nombreux dysfonctionnements et abus dans le domaine de la santé.

Les deux professeurs de médecine publient à présent un ouvrage déjà très médiatisé « Le guide des médicaments utiles, inutiles ou dangereux ». Un constat alarmant est dressé : un médicament sur deux est inutile et 5% d’entre eux sont potentiellement très dangereux.

Pourtant la sécurité sociale rembourse 75% des médicaments sur le marché, une dépense de 10 à 15 milliards d’euros tous les ans, montant supérieur au déficit de l’assurance maladie.

Parmi la liste des médicaments à haut risque, certains psychotropes sont ciblés tels que la Ritaline, le Concerta, ou encore le Stablon. Leurs graves effets secondaires sont cités : hallucinations, violences, suicides, etc.

Le professeur Philippe Even préconise : « le gouvernement doit décider d’un plan massif de déremboursement de ces médicaments inutiles. Selon nos calculs, cela permettrait à la France d’économiser 10 milliards d’euros. »

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme a été créée en France en 1974 pour dénoncer les abus psychiatriques. L’association est contactée chaque jour par de nombreuses victimes.

Pour plus d’informations, visitez le site Internet de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez-nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou par email à ccdh@wanadoo.fr


Voir en ligne : www.ccdh.asso.fr

Faire un lien sur votre site (permet d'augmenter la popularité de votre communiqué de presse)

Copier