Accueil du site Paris Ile de France

Rapport accablant de l’AFSSAPS sur les benzodiazépines

Publié le mardi 28 février 2012

En janvier 2012, l’agence française du médicament (AFSSAPS), a publié un rapport sur les benzodiazépines. Celui-ci vise à dresser le bilan quant à la consommation de ces substances en France.

Les benzodiazépines représentent une classe de médicaments prescrits dans des cas d’anxiété, d’insomnie, de sevrage alcoolique ou d’épilepsies. L’efficacité de ces traitements est de plus en plus remise en question. De nombreuses études dans le monde prouve leur dangerosité. Le nouveau rapport de l’AFSSAPS dresse d’ailleurs un bilan allant dans ce sens.

Aujourd’hui, 22 benzodiazépines sont commercialisées en France.
En 2010, 134 millions de boîtes de médicaments ont été vendues, dont 50,2% étaient des anxiolytiques. 20% de la population française, soit une personne sur cinq, a consommé au moins une fois une benzodiazépine en 2010. La moitié de ces sujets a été traitée pendant plus de deux ans, bien au-delà des durées recommandées. Cette forte consommation a représenté 183 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2010. (Données de l’AFSSAPS)

Le rapport publié par l’agence du médicament rappelle également les risques de ces médicaments.
Ils peuvent entraîner entre autres des troubles de la mémoire et du comportement, une altération de l’état de conscience et des fonctions psychomotrices.
En effet, il a été démontré que la consommation des benzodiazépines altérait les capacités à conduire un véhicule, et qu’une part non négligeable des accidents de la route pouvait y être associée.
Plusieurs études démontrent également que ces substances peuvent favoriser la maladie d’Alzheimer. Le magazine Sciences et Avenir y avait d’ailleurs consacré un article de plusieurs pages il y a quelques mois. La consommation des benzodiazépines comporte également un risque de forte dépendance.

Malgré les nombreux effets secondaires inquiétants de ces médicaments, la France reste haut placée concernant leur consommation, comparé à ses pays voisins. En 2009, la France était le deuxième pays européen dans le classement de la consommation d’anxiolytiques et d’hypnotiques.

En tant qu’association, la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme est chaque jour témoin des effets dévastateurs des benzodiazépines. Elle est contactée chaque semaine par de nombreuses victimes de ces traitements.

Des recommandations efficaces devraient être publiées pour restreindre la consommation de ces substances, et avertir les citoyens des réels dangers qu’elles représentent.

La CCDH existe depuis 1974 en France et dénonce les abus commis dans le milieu psychiatrique.
Pour plus d’informations, visitez le site Internet de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou au 06 28 06 59 16, ou par email à ccdh@wanadoo.fr


Voir en ligne : www.ccdh.asso.fr

Faire un lien sur votre site (permet d'augmenter la popularité de votre communiqué de presse)

Copier