Accueil du site Paris Ile de France

Soirée de lancement marque « Origine Montagne » Une réussite pour l’Association Porc Montagne et l’ensemble de la filière

Publié le lundi 21 mai 2012, par agencetexto

Compte-rendu d’une soirée exceptionnelle, animée par Karine Rey :

Ouverture de la soirée par Pascal Désamais, Directeur de l’ISARA qui accueillait l’évènement, et Georges Champeix, Président d’APM.

Un mot d’encouragement de Philippe Meunier, député du Rhône, conseiller régional Rhône-Alpes et membre du club Les Amis du Cochon : « La filière porcine permet de faire vivre notre territoire. Très nombreux
sont les parlementaires qui soutiennent votre action. Continuez dans ces démarches-là sans baisser la tête. Vous pouvez compter sur nous, quelle que soit notre couleur politique. »

Table ronde entre Philippe Lecouvey, Directeur de l’IFIP (Institut du Porc) ; Georges Champeix et Sandrine Bailly, double médaillée olympique de biathlon.

Georges Champeix : « J’ai pensé qu’il fallait se fédérer, s’organiser. C’est comme ça qu’a été créée l’Association Porc Montagne en 1997. C’est au moment du décret Montagne, en 1999, qu’APM a évolué en statut interprofessionnel, avec des éleveurs, des abatteurs, des salaisonniers. Tout éleveur souhaitant adhérer à cette démarche peut se manifester auprès de son groupement. Nous défendons des valeurs : le territoire, le produit, les hommes. »

Philippe Lecouvey : « Nous avons la chance d’être un institut composé de tous les maillons de la filière. Nous
nous sommes retrouvés, avec Georges, à nous dire qu’il n’était pas possible de rester comme ça, qu’il fallait améliorer nos conditions.
Les 3 éléments que nous visions étaient :
- une dynamique de la filière
- une approche produit
- l’implication de toutes les entreprises
C’était ambitieux, mais en même temps, un raisonnement simple qu’il fallait suivre. »

Sandrine Bailly : « Mon père est agriculteur dans l’Ain, il produit du lait. La montagne est mon terrain de jeu. J’ai vraiment la notion de respect par rapport à la montagne. C’est « chez moi », c’est ma bouffée d’oxygène.
Lorsque la société Gesler m’a contactée, le parallèle entre le sport de haut niveau et l’entreprise était évident. Aussi, j’ai accepté de parrainer la soirée car je sais qu’il faut être uni et avoir une équipe soudée pour réussir. »

Intervention de Jacques Lemaître, président de l’IFIP et président de la commission viande blanche de FranceAgriMer.
« J’envoie mes remerciements et félicitations à Georges Champeix pour la force et la conviction avec lesquelles il a mené cette bataille. L’IFIP a fait appel à FranceAgriMer pour aider à la préservation de la production porcine
dans des zones difficiles. »

Le logo « Origine Montagne » enfin dévoilé !
Valérie Choffez, chargée d’études marketing et stratégie des entreprises,
ISARA : « Voici le logo qui sera appliqué sur les produits présentant les qualités qui reflèteront les valeurs de la charte Origine Montagne.
Il est très facilement mémorisable. Il a des couleurs vives. Deux mots disent nos valeurs phares : « origine » et « montagne ». La petite queue de cochon vient signer le logo et le rend très facilement identifiable.
L’objectif : un maximum de visibilité. »

Après la diffusion du film de présentation de la démarche « Origine Montagne », une seconde table ronde a réuni Robert Volut, Jean-Michel Serres et Dominique Barrau.
Jean-Michel Serres, Président de la Fédération Nationale Porcine et président du club Les Amis du Cochon :
« Il n’est pas du tout évident d’être éleveur de porcs : c’est un produit très concurrentiel sans aide directe. Il y a en plus un surcoût de production en zone de montagne. On est rendu à 700 000 porcs dans cette zone, ce qui est peu. Il ne faut pas que ça diminue plus…Une révision de la politique agricole commune va avoir lieu.
C’est pourquoi il était important de lancer cette démarche maintenant ! Cela nous permettra de nous défendre devant la Commission. »

Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA et président de l’Association des Producteurs de lait de
montagne :
« Georges Champeix s’est posé la question : que restera-t-il des produits de montagne si nous ne faisons rien ? C’est un nouveau point sur lequel les consommateurs, les politiques et les professionnels se rassemblent : la montagne, comme la campagne, est un gage de sécurité pour les consommateurs.
On ne peut pas laisser tous ces territoires de montagne en difficulté, se servir seulement de leur nom géographique.
Il faudra créer des partenariats financiers pour – j’ose le dire – réintroduire des producteurs en zone de montagne. C’est important car 80 % des citadins ne veulent pas perdre cette montagne : aussi bien pour leurs week-ends que pour les produits, qu’ils aiment.
Je lance un appel aux distributeurs : n’avez-vous pas envie de soutenir cette belle aventure ? Nous sommes prêts, participez à la construction de cette histoire avec nous ! »

Robert Volut, Président de la FICT :
« Je suis sensible à la valorisation des produits. Ce qui me plaît dans ce projet, c’est la volonté d’innover. Il n’y a pas de raisons qu’on soit incapable de faire comme nos voisins espagnols ou italiens, en termes de typicité de nos produits. »

Point final de la soirée : tous les acteurs engagés dans la démarche ont signé la charte « Origine Montagne ».
Mot de la fin par Georges Champeix : « La montagne est belle et mérite d’être protégée. Quand on signe cette charte, on s’engage à respecter ces valeurs, on signe un engagement. Là où il y a une volonté, il y a un chemin. Nous ne saurons si nous avons réussi que dans deux ou trois ans.
Il faut convaincre la grande distribution et le consommateur final ! Notre réussite dépend de cela : créons notre chemin ! »
Contact Presse : Agence Texto – Virginia Gurcel - presse@agencetexto.com - 04 50 52 12 73


Voir en ligne : site "Origine Montagne"

Faire un lien sur votre site (permet d'augmenter la popularité de votre communiqué de presse)

Copier