Accueil du site Pays de la Loire

Témoignage d’un haut fonctionnaire sur l’Infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris

Publié le mercredi 26 juin 2013

Les membres de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme organiseront une distribution de prospectus le lundi 24 juin 2013 de 16h à 17h, rue Lenepveu à Angers, pour dénoncer les cas d’internements abusifs en France.

À Paris, des psychiatres sont employés par l’infirmerie de la préfecture de police pour décider si les personnes conduites devant eux par la police doivent faire l’objet d’un internement psychiatrique. C’est sans doute là un point noir en ce qui concerne les Droits de l’Homme en France. Le résultat est plus qu’inquiétant. Il y a à Paris plus d’internements que dans un pays comme l’Angleterre, soit plus à Paris que dans un pays de 60 millions d’habitants !

Comment expliquer ce chiffre sinon par une habitude établie en France de traiter en psychiatrie de problèmes qui relèveraient dans d’autres pays soit de la justice, soit des services sociaux ou simplement de la vie privée de chaque individu.
Si au pays des droits de l’homme, les internements parisiens restent le symbole d’une certaine répression psychiatrique, il existe en fait un problème structurel qui fait que la France se singularise par rapport aux autres pays européens par un poids excessif de l’institution psychiatrique.
La loi française qui régit les internements reste fortement inspirée d’une loi datant de 1838, confiant à l’administration la décision d’interner ou non. Cette loi, sans doute inspirée des « lettres de cachet » monarchiques, explique à elle seule le nombre excessif d’internements dans notre pays. À partir de cette loi, une sorte de tradition de l’internement s’est développée en dépit de la nécessaire protection dont doivent bénéficier les citoyens.
L’internement reste donc un arbitraire administratif susceptible de toucher n’importe quel citoyen.
Des cas d’internements psychiatriques abusifs existent bien en France aujourd’hui. 

Rendez-vous sur le site du CRPA (Cercle de Réflexion et de Proposition d’Actions sur la psychiatrie) pour lire le témoignage poignant d’un haut fonctionnaire interné abusivement : http://psychiatrie.crpa.asso.fr/2013-06-14-tem-Temoignage-d-un-haut-fonctionnaire-sur-l-Infirmerie-psychiatrique-de-la-prefecture-de-police-de-Paris

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme dénonce depuis près de 40 ans en France les abus de la psychiatrie. L’association reçoit chaque semaine de nombreux témoignages de victimes et de familles.
 
Pour plus d’informations, visitez le site internet de la CCDH www.ccdhbretagne.org ou contactez-nous par téléphone au 02 41 34 60 03 ou par mail à ccdhbretagne@free.fr


Faire un lien sur votre site (permet d'augmenter la popularité de votre communiqué de presse)

Copier