Accueil du site Lyon

Comment lutter contre le surpoids gynoide c’est-à-dire la culotte de cheval ?

Publié le mardi 28 février 2012, par suitelogique

Les femmes connaissent bien ce problème : le surpoids gynoide est un handicap qui les touche plus particulièrement que les hommes. De quoi s’agit-il ? Tout simplement d’une surcharge pondérale qui se loge plutôt dans le bas du corps. Pourquoi ? Les œstrogènes agissent dans certains cas directement sur la moitié inférieure du corps c’est-à-dire les cuisses, les hanches et les fesses. Sous leur influence apparait la fameuse "culotte de cheval" ou, lorsque le surpoids se place plus bas, le "pantalon de zouave".
Tout n’est pas forcément négatif avec ce type de surpoids puisque cette obésité a moins de retentissements sur la santé que les fameuses localisations de poids dites "androïdes". Cependant, les prises de poids qui entraînent les culottes de cheval peuvent parfois aboutir à des problèmes articulaires, veineux et lymphatiques au niveau des membres inférieurs, surtout pour les jambes. Bien évidemment, c’est la cause hormonale qui explique la prédominance de cette morphologie chez la femme...
Quelles sont les solutions pour lutter contre la culotte de cheval ?
Le problème principal avec le surpoids gynoide ou "culotte de cheval" c’est que cette surcharges pondérale est vraiment difficile à déloger. Il est absolument nécessaire de lutter d’une part contre la prise de poids au quotidien et la mise en place de la cellulite et autres capitons graisseux : limiter les apports en calories en surveillant votre absorption en sucres rapides et graisses. Pensez au développement de vos muscles en privilégiant une alimentation riche en protéines et en faisant du sport ! Soyez active ! L’activité physique est indispensable pour favoriser la perte pondérale : alors pratiquez la natation, le vélo, la marche dynamique, à compléter par des soins en instituts et des centres minceur en choisissant des solutions en drainage lymphatique, des massages des membres inférieurs et surtout une mise en place d’une prévention active anti « jambes lourdes ».
Autre solution très importante dans ce type de cas : luttez contre la rétention d’eau et la congestion du bas du corps en limitant la consommation de sel ! Surtout, buvez au moins 1,5 litres d’eau par jour pour favoriser le drainage.



Faire un lien sur votre site (permet d'augmenter la popularité de votre communiqué de presse)

Copier